4 thoughts on “CONTACT

  1. Salut l’artiste,
    Ton dernier CD : DUVAL MC -Aucun Rappeur- 2018
    Une jaquette sobre. Ton regard décidé accentué par la portion incisive en couleur, sans rappeler le coupant d’une vitre non-dissociée,
    mais précisant cette clarté de vision comme étant la seule réalité.
    Le titre de cet album est humble. Il ré-accorde l’équilibre de la présentation de choc pour laisser l’auditeur à y trouver sa place et saisir la fièrté de posséder l’objet.
    L’intitulé de la première chanson est en complet accord avec l’idée précédente. Le lien est parfait. On esquisse un éclat de rire, on interagi déjà avec l’ouvrage. On est curieux, on à envie de plus.
    L’agressivité générale du Rap rebute. C’est le propre de cette musique engagée, fâchée. La crainte de découvrir ses propres ressentis, qui pourtant ne demandent qu’à être partagés. Forcément les densités de texte seront à nos attentes comme toujours.
    Et le tout sera desservi en mélodies et harmonies, à l’habitude de l’équilibre de tes œuvres.
    Je me laisse très volontiers entrer. Les titres des chansons sont des saveurs qui appellent. J’enlève la protection.
    J’ai adoré me tremper dans la soupe de remerciements, mais tu m’as touché cousin lorsque t’as évoqué Pascal. Merci de l’avoir fait. J’en suis sûr, il est fier de toi. Tu es de cette lignée du « pas comme les autres » qui nous plaît, P’tit Pierre. Même si les contrastes déchirent, Fred en ce sens ne devrait pas être tenu à l’écart.
    Le son est très bon. Les paroles sont claires. Le choix des timbres est aux p’tits oignons. La maîtrise des équilibres silencieux trament un espace de fine couture dans lequel l’auditeur s’y retrouve. Les contenus de textes, d’idées, expriment le tous bas de plein d’entre nous, parmi hélas les trop peu de ceux qui consciencent.
    Les vérités sont plus que posées, elles sont plantées fermement et c’est très bon.
    Ton Rap permet de se retrouver dans ses propres douleurs, de les identifier, de les exalter. Il en naît un sentiment de compassion et presque de partage, ce qui diviserait déjà le fardeaux.
    J’adore ton bébé. En fait c’est le seul Rap que j’aime à écouter. La « Mentalité d’Iroquois » esquisse dans le positif, l’humour, dans le sens comme à ridiculiser les gens qui se trompent, et surtout ose des solutions. Pour que l’auditeur, seul, se retrouve face à sa façon de penser. C’est le complet du message, pour moi, la composition la plus aboutie.
    La gloire sera dans les solutions apportés, ne serait-ce qu’un prémice de vecteur.
    C’est aussi en ce sens que je dessine ma vie. Un virage imprévu, j’ai foncé dans le décor et c’est avec ce décor que je bâti mon chemin, le chemin, celui que d’autres pourraient emprunter. Ce n’est pas une « décroissance » c’est une raisonabilité. Pour les petits yeux et les petites oreilles…
    L’organisation générale des titres est très bien. Le passage instrumental final est excellent. On s’y promène dans ces ruelles, c’est cool. J’aurais apprécié : comme si l’on se rapproche puis s’éloigne d’un SDF qui écoute sa vielle radio. Laquelle diffuse précisément le refrain mélodieux de « Regarde un peu la galaxie ». Cela apporterait une dimension humaine dans les instruments et une vision
    de mélodie colorée, de type de celle qu’on n’oublie pas…de type de celle qu’on sifflote en bêchant les patates…tient, c’est moi!
    Oui, mes yeux ont trampouillé à l’évocation de mon Grand cousin.
    Et merci encore P’tit Pierre et merci à tes proches de te laisser du temps pour accomplir tes travaux Nicolas DUVAL

    1. Nope… jamais joué à Lille c’est dommage… le plus proche c’était Bruxelles en 2013… ça serait bien de jouer à Lille!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *