Les chiffres du chômage

chomage-arnaque-mot

A l’heure ou tombe avec fracas les chiffres du chomâge, je me dit que ce mot « chômage » est vraiment bien classé dans le top des « mots-arnaques » du capitalisme, et il sert encore!

J’en ferais bien un morceau de ce p***** de mot tout pourri…

En effet qu’est-ce qui est plus important finalement? manger des choses saines à sa faim et entouré des gens qu’on aime ou avoir un « emploi »?

Avoir un un toit, un lit et du chauffage ou avoir un « emploi »?

Vous me direz « mais comment obtenir ça sans emploi »?

C’est vrai qu’en l’état actuel des choses, tout coûte tellement cher qu’avoir un revenu est indispensable pour vivre, mais cela nous ferait presque oublier justement cet état de fait scandaleux: le prix des maisons, l’impossibilité administrative juridique et financière d’exploiter une terre ou de construire sa propre maison. Tout est bloqué, tout est privatisé et un être humain qui arrive au monde dans ce pays est obligé de se rendre compétent pour un emploi qui va lui permettre d’avoir un salaire qui lui permettra d’obtenir ce qu’il n’a pas le droit de mettre en place par ses propres moyens.

Tout est présenté comme si l’emploi était le passage obligé pour obtenir ce dont aucun être humain ne devrait être privé: un petit bout de terre et le droit de se faire un toit.

Leur organisation prive les gens d’accès à la terre: Les gens ont été dépossédés de la possibilité de produire leur propre nourriture; les gens ont été dépossédés de possibilité de se construire un logement ou d’en investir un existant.

Le chômage est aussi un concept de propagande qui sert à pousser les gens vers le premier travail venu et nous oblige à accepter de faire des choses absurdes.
Bon ça va mieux en le disant, je vous tient au courant si j’arrive à rebalancer ça dans des lyrics de rap.

One Response to “Les chiffres du chômage”

  1. Patsux Jeudi 28 février 2013 à 8 h 11 min 19/03/2014 at 6 h 12 min #

    Vos propos font preuves de votre grande lucidité sur ce qu’est l’emploi, le salaire et très certainement le travail. Cela me fait penser aux excellents bouquins de Bernard Friot, et plus généralement du Réseau Salariat, qui démontent avec brio les idées reçues sur l’emploi comme passage obliger pour l’attribution d’un salaire – combien de fois avons-nous entendu dans notre vie que les chômeurs et les retraités ne travaillent pas et qui ne méritent donc aucun salaire ?

    L’emploi est l’une des sources de nos problèmes car il est non démocratique. Seul l’employeur (au sens large) décident de ce qui est bon pour la société. Il n’hésitera pas à ouvrir des usines inutiles, voire hautement dangereuses, si cela lui rapporte suffisamment. La démocratie politique (qui n’est pas encore là) doit s’accompagner d’une démocratie économique et le seul moyen d’y arriver est de rejeter avec force l’emploi.

    J’espère que nous en prendrons collectivement conscience.

    Bravo pour ce texte !

Leave a Reply

Spam Protection by WP-SpamFree