Béguin Maudit

(Duval Mc / Duval Mc)

De l’âge où ton abdomen
Pousse « A La Clairefontaine »
Jusqu’à la veille du cimetière
Où l’infirmière te promène
Il t’attrape par les tripes
Te met la hagra, t’agrippe
Et te fait des frissons comme si t’étais au pôle en slip
Il taille comme un cutter, cuit comme un cuistot
Perd comme au poker, triche comme au bonneteau,
Et fait marcher tes pieds sur de violents râteaux
Il attire les flirts, les portes qui claquent et les meurtres
Et quand t’en cibles deux te fait bigler comme Jean-Paul Sartre

Maudit béguin, maudit béguin maudit !
Y’a tarpin danger quand t’as le béguin…

Achète un masque à gazelle
Un casque, un gilet pare-belle
Un parachute, attention le béguin maudit donne des ailes !
Les noces, la maison, les cadeaux, le bébé
On se sent prêt à tout pour lui plaire
On voudrait gober sa bouche en sorbet
Mais y’a que des soupirs au dessert
Et il t’attendra au tournant
En laisse il va te faire pisser
Sous presse, imprimer tes pensées
Il t’engloutira tel un tsunami d’Indonésie
Et te matera comme Zidane a maté Matterrazzi

(Refrain)

Il t’ausculte et te scalpe
Te bascule et t’excite
Esquinte ta pupille
Malgré tout style d’esquive
Un chagrin dans la gorge
T ‘emporte vers le large
T’as bu un jus d’orange avec un poulpe dans la pulpe. Il
Distille dans ton esprit
Kidnappe-là
Ton spleen d’artiste
Et le speed qu’attriste
Ne se quitteront qu’en psychiatrie
Et la veine saigne, t’as pété le câble
Te voilà sonné sous une avalanche d’étoiles et couvert de la tête aux pieds d’un hématome gigantesque comme quand Tyson t’allonge une beigne

(Refrain)

No comments yet.

Leave a Reply

Spam Protection by WP-SpamFree