Par les Ténèbres

(Duval Mc / Duval Mc)

Une berceuse murmure pour ne plus qu’on tarde
Avant d’endormir l’histoire on la borde

Mets tes tympans sur « on » ta mémoire sur « play »
Ta dignité humaine en mode « réveil »
Je t’emmène sur le tournage d’un film d’horreur
Dont l’ État français était le producteur
1930 les colons belges s’appuient
Sur des chefferies locales pour driver le pays
Font des cartes d’identité pour dire qui est qui
Tu cultives? Hutu, t’as des vaches? Tutsi
Des années de conditionnement scolaire après
Dans la langue rwandaise le mot race est entré
Un nazisme tropical s’installe
On désigne le Tutsi comme le mal ancestral
On leurre, on invente l’ennemi intérieur
Si tu savais ce qui se trame chez l’ambassadeur
1994 m’amène
Le pire printemps de l’histoire humaine

Par les ténèbres on est passé
Comme un seul homme souviens-toi
C’était l’année du premier album de Buckley
Et Kurt Cobain la veille se flinguait
Par les ténèbres on est passé
Comme un seul homme souviens-toi
1 million de morts en trois mois c’était
Le génocide des Tutsis rwandais

La France maîtresse de son pré carré
Ne rate aucune occasion d’expérimenter
Ses doctrines de guerre révolutionnaire
Appelons ça poliment: théories militaires
En 91 son décor est planté
Recrutements massifs au sein de l’armée
Et sous les yeux pédagogues des soldats français
Des pogroms se déroulent en toute impunité
Des mecs du GIGN enseignent l’art
De manier le fusil d’attraper les fuyards
Comme par hasard à la Chine on achète
Des containers pleins de jolies machettes
La haine se déguise dans les caricatures
Et dans les articles du journal Kangura
A la radio les penseurs du Hutu power
Répandent leurs théories jusqu’au Bugesera
Les familles sont pistées, les Tutsis listés
Dans le pays d’Afrique le plus administré
Le travail va pouvoir commencer

L’avion présidentiel péte le 6 avril
A Kigali le Black Hole Sun commence
Le parti de la solution finale jubile
Et forme un gouvernement à l’ambassade de France
Les forces armées rwandaises épaulées par les
Milices civiles de tueurs Interahamwe
Forment des barrages où les Tutsis sont coupés
Mitraillent des lieux remplis d’innocents parqués
Vous pourrez dire « c’est pas pareil » jusqu’en 2100
Hitler perd un record face à Mitterrand
Jamais l’espèce humaine n’a en si peu de temps
Fait mourir tant de gens

Revoie les églises et les stades entiers sous les flux des mitraillettes bavardes
Ressens la terreur que ressentaient ces filles voyant chez elles débarquer la horde
Revoie les ratissages méthodiques où les machettes partaient en balade
Revoie les lycées remplis de civils transformés en charnier par les grenades

Je vous demande que des fois la conversation s’accorde
Une seconde il faut défaire enfin les nœuds des cordes
Même si c’est sordide même si c’est hard
Je vous demande que l’opinion ne reste pas sourde
Je me demande ce qui peut bien me faire tendre vers
Ce que l’on ne veut pas savoir ce que l’on ne veut pas tirer au clair
Même si c’est horrible même si c’est gore
Je vous demande ayez en souvenir
Une berceuse murmure pour ne plus qu’on tarde
Avant d’endormir l’histoire on la borde

No comments yet.

Leave a Reply

Spam Protection by WP-SpamFree